Questions fréquentes

  

1- Comment faire pour venir étudier dans un établissement d’enseignement supérieur italien ?
2- Ai-je besoin d’un visa pour étudier en Italie ?
3- De quels autres documents dois-je me munir avant mon départ en Italie ?
4- Est-il nécessaire de savoir parler correctement l’italien afin d’étudier en Italie ?
5- Combien coûte l’inscription à l’université ?
6- Comment me loger ?
7- Comment faire un stage en Italie ?

 

1- Comment faire pour venir étudier dans un établissement d’enseignement supérieur italien ?

La procédure dépendra du type de mobilité que vous avez choisie.

Dans le cadre d’une mobilité organisée (de type Erasmus), vous devez vous adresser au Bureau des Relations Internationales de votre établissement en France.

Si vous souhaitez partir hors accords d’échange, vous devez par contre vous adresser directement à l’établissement dans lequel vous souhaitez vous inscrire.

D’une manière générale, chaque établissement a ses propres procédures d’inscription, sauf certains cursus réglementés par un numerus clausus pour lesquels l’admission est régie au niveau national.

Vous trouverez toutes les informations relatives aux différentes procédures d’inscription dans la rubrique «Comment s’inscrire».
 

2- Ai-je besoin d’un visa pour étudier en Italie ?

Les ressortissants des pays membres de l’UE et assimilés en possession d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité peuvent entrer sur le territoire italien et y résider aussi longtemps qu’ils le désirent et pour quelque motif que ce soit. Ils doivent cependant s’assurer, avant de quitter leur pays, que leurs documents sont en règle, et devront s’enregistrer auprès du commissariat de police le plus proche de leur lieu de résidence une fois en Italie.

Pour les différentes formalités administratives, s’adresser au service des relations internationales de votre établissement d’accueil.

Les non ressortissants des pays membres de l’UE et assimilés doivent obligatoirement demander un visa pour études et être en sa possession avant d’entrer sur le territoire italien. La demande peut en être faite à l’Ambassade ou au Consulat italien le plus proche du lieu de résidence. Compte tenu des délais d’obtention du visa (en général il sera délivré 90 jours après que la demande en a été faite), il est bon d’entamer ces démarches suffisamment en amont. Il sera nécessaire d’indiquer au moment de la demande la raison, le lieu et la durée du séjour éventuel en Italie. Les procédures de demande de visa étant soumises à variations, nous recommandons toutefois de se renseigner auprès de l’Ambassade ou du Consulat avant toute demande.

Une fois sur le sol italien, l’étudiant devra s’enregistrer sous huit jours auprès du commissariat de police qui lui délivrera un permis de séjour (Permesso di soggiorno).

Pour de plus amples informations, vous pouvez vous reportez à la page dédiée du portail des lycéens et des étudiants.

Pour vérifier si vous avez besoin d’un visa, vous pouvez consulter le site du MAE.
 

3- De quels autres documents dois-je me munir avant mon départ en Italie ?

Les documents à ne pas oublier sont les suivants :

  • Document d’identité en cours de validité ;
  • Carte européenne de santé ou police d’assurance pour les non-ressortissants de l’Union Européenne ;
  • Certificat d’inscription auprès de votre établissement d’enseignement d’origine ;
  • Document attestant de votre statut d’étudiant Erasmus ou international ;
  • Photo d’identité ;
  • Documents pouvant servir à l’émission du permis de séjour ;
  • Documents pouvant servir à l’ouverture d’un compte courant dans une banque italienne.
     

4- Est-il nécessaire de savoir parler correctement l’italien afin d’étudier en Italie ?

Il est bien évidemment préférable de posséder déjà une bonne maîtrise de la langue italienne afin de pouvoir profiter pleinement de son séjour d’études.

Les universités italiennes ont cependant des politiques diverses en la matière. Quelques unes exigent un certificat linguistique comme le CELI (Certificazione della lingua italiana) ou le CILS (Certificazione di Italiano come Lingua Straniera). Certaines font passer un test de langue, mais les citoyens européens en sont généralement exemptés. Quoiqu’il en soit, il est préférable de consulter directement le site de l’université en question afin de se tenir au courant des éventuelles conditions d’accès et dates de test de langue.

Pour en savoir plus sur les certifications vous pouvez consulter le site du PLIDA (Progetto Lingua Italiana Dante Alighieri) qui s’occupe de délivrer des certifications et attestations de maîtrise de la langue italienne.

De nombreux universités et établissements proposent, en France comme en Italie, des cours de langue italienne :

  • Pour étudier l’italien en France, vous pouvez vous adresser au Centre Dante
  • Si vous souhaitez étudier l’italien en Italie, vous pouvez vous adressez aux universités italiennes pour étrangers de Pérouse ou de Sienne qui proposent des cours de langue et de culture italiennes :

- Université pour étrangers de Pérouse
- Université pour étrangers de Sienne

Par ailleurs, pour les étudiants sélectionnés par leur université pour un séjour Erasmus, la Communauté Européenne propose un programme intensif de préparation linguistique (EILC - Erasmus Intensive Language Courses) qui dure en général un mois et est réparti en session estivale et hivernale :

  • La session estivale, qui se tient en juillet, août et septembre, s’adresse aux étudiants Erasmus qui effectuent leur échange au premier semestre universitaire.
  • La session hivernale, qui se tient en janvier ou en février, est destinée aux étudiants Erasmus qui effectueront leur séjour au second semestre.

Ces cours se déroulent à l’université pour étrangers de Sienne et de Pérouse (voir sites supra) ainsi qu’à la LUMSA (Libera Università « MARIA SS ASSUNTA »).

Les étudiants intéressés par ces cours doivent adresser leur candidature au Service des Relations Internationales de leur établissement d’origine. S’ils sont sélectionnés, les étudiants seront exemptés de frais d’inscription.

Pour plus d’information

Il est enfin possible d’apprendre l’italien directement lors de votre séjour d’études auprès de l’université que vous aurez choisie. Quelques unes offrent des cours d’été ou bien la possibilité de suivre un cours d’italien l’année précédent l’échange proprement dit.
 

5- Combien coûte l’inscription à l’université ?

Les frais d’inscription varient en fonction de l’université choisie. En général, le paiement se fait en deux fois :

  • un premier versement s’effectue au moment de l’inscription ;
  • un second versement est demandé, calculé sur la base du revenu familial de l’étudiant (ou de sa famille).

Les étudiants Erasmus paient les frais d’inscription dans leur établissement d’origine.
 

6- Comment me loger ?

Le logement de l’étudiant n’est d’une manière générale pas fourni par les universités, même si certaines subventions peuvent être demandées à l’Associazione Nazionale degli Organismi per il Diritto allo Studio Universitario. La plupart des étudiants trouvent à se loger par leurs propres moyens, en s’aidant notamment des annonces qui sont régulièrement affichées sur les tableaux d’informations des universités (Bacheca).

Parmi d’autres ce site propose de nombreuses annonces.
 

7- Comment faire un stage en Italie ?

L’étudiant désireux d’effectuer un stage doit s’adresser au bureau des stages de l’université d’accueil.